mardi 27 février 2018

La boule de shit ingérée par Enya





Enya 9 ans aime prendre mon avant-bras entre ses pattes pour le serrer contre elle !
J’ai préféré attendre un peu avant d’écrire cet article, car il y avait une surcharge émotionnelle et j'aimerais qu'il puisse vous être utile en espérant que jamais vous n'en aurez besoin !
Etant mon tout premier chien, Enya a une valeur sentimentale particulière, j'ai eu très peur de la perdre et je deviens maintenant parano en voyant des boules de shit partout !

Déroulement des événements

Le lundi 19 février 2018 vers 21h, Enya a mangé quelque chose que j’ai pris pour une souris morte. C’était difficile de voir ce que c'était dans la pénombre. Souvent, j’arrive à lui faire recracher les choses en lui proposant des friandises en échange, mais cette fois-ci la valeur de ce qu'elle avait dans la bouche était plus élevée que mes friandises. Je me rappelle que je m'étais dit que j'en serai quitte pour une petite diarrhée de quelques jours...
A 2h du matin, le 20 février 2018, Enya vomissait, ça m'a réveillé. En voulant nettoyer, j’ai remarqué qu’elle avait de forts tremblements, que ses yeux clignotaient et qu'elle avait des problèmes locomoteurs (difficulté à marcher et à calculer la distance entre sa tête, son corps et le sol pour pouvoir se coucher). J’ai laissé passer quelques minutes, le temps d’aller consulter Internet (le truc à ne pas faire)..des tremblements peuvent être causés par une faiblesse à la suite d’un vomissement lorsque le chien est âgé. Comme Enya a 9 ans, elle fait partie des seniors. Je suis allée chercher une très bonne friandise, j’ai vu qu’elle a voulu l’attraper, mais que mécaniquement cela semblait compliqué.  
Ayant appris qu’un problème locomoteur est une urgence vitale dont la prise en charge vétérinaire doit avoir lieu dans les 2h, j’ai décidé d’appeler la clinique vétérinaire Onevet de Saint-Genis-Pouilly, obtenu le numéro de téléphone du vétérinaire de garde et un rendez-vous 30 minutes plus tard à la clinique.
En descendant de sa voiture, la vétérinaire l'a brièvement regardé et constatant qu'une oscultation était nécessaire, elle m'a ouvert les portes de la clinique et m'a dit qu'elle avait fait un AVC à 2h du matin, soit au moment de vomir, soit après. Elle a reçu 2 injections (un anti-vomitif et un oxygénateur de cerveau).
Une hospitalisation a été décidée car une surveillance de 12h était nécessaire après les injections et c'était techniquement impossible pour moi de rester à son chevet ce jour-là.

A 8h15, j’ai appelé la clinique, la vétérinaire de garde m'a informé qu'Enya a tremblé encore pendant 1h après mon départ. Au moment de mon appel, elle allait mieux. Elle m'a ensuite expliqué que sa collègue vétérinaire avait eu une cliente qui promène son chien dans le quartier des Hautains qui avait mangé une boule de shit quelques jours plus tôt.
Des examens complémentaires ont été décidés (prise de sang + examens neurologiques).
Le soir, le nouveau diagnostic tombait : c’était bien une boule de chit. La seule mauvaise valeur dans sa prise de sang est celle qui indique un empoisonnement.

Retour de Enya à la maison

Enya a reçu une nouvelle injection d'anti-vomitif et les consignes étaient de ne pas lui donner de nourriture jusqu'au lendemain. Aucun médicament ni traitement ne sera nécessaire.
Les 2 jours suivants, elle a transpiré une substance qui avait une odeur désagréable. Même en me lavant les mains, j'avais l'impression d'être imprégnée de ce produit.
Le samedi 24 février 2018, j'ai retrouvé ma chienne telle que je la connais, elle avait encore le ventre un peu serré.

Conséquence des soins pour un AVC au lieu d'une ingestion de drogues douces ?

Mon intervention au milieu de la nuit a eu comme conséquence qu'elle n'a pas eu besoin de lavage d'estomac. Les symptômes ont été soignés de la même façon que s'il s'agissait d'un AVC, mais comme un empoisonnement aux drogues douces donne les mêmes symptômes, ce n'était pas une erreur vétérinaire de lui faire les injections. Comme nous ne savons pas exactement les quantités ingérées, il était préférable qu'elle les évacue par les intestins.

Que serait-il arrivé si je ne m'étais pas réveillée au milieu de la nuit ?

D'après la vétérinaire, si Enya n'avait pas vomi, si je ne m'étais pas réveillée durant la nuit. Enya n'ayant pas développé de symptômes avant que je me couche, j'aurais retrouvé Enya dans le coma. Comme nous ne savons pas les quantités réelles qu'elle a ingéré, il est difficile de dire si sa vie était en danger. Selon la vétérinaire, elle aurait pu rester plus longtemps en hospitalisation, mais elle n'a jamais perdu de chiens suite à une ingestion de drogues douces.

Pour résumer


Les symptômes en cas d'ingestion de drogues douces :
- Troubles locomoteurs
- Difficulté de commander son cerveau (pour marcher, pour se coucher, pour se déplacer)
- Très forts tremblements (pas uniquement un grelottement de froid)
- Yeux qui clignotent
sont les mêmes que pour un AVC.

Comme je n'ai pas l'air d'une consommatrice de drogues douces, la vétérinaire n'a pas fait la relation. En plus, je l'avais mal aiguillée au téléphone en lui disant que j'avais peur qu'Enya fasse un AVC. Comme le quartier des Hautains est connu pour ses dealers, la résine de cannabis a été incriminée. Les bruits de craquements d'os dans la gueule de Enya ne font pas penser à de la poudre.
La mort aux rats ne provoque pas ce genre de symptômes.

Que faire en cas d'urgence vétérinaire durant la nuit ?

Appelez le numéro de votre clinique vétérinaire habituelle, celle-ci vous donnera celui du vétérinaire de garde. Le vétérinaire de garde vous répondra et évaluera si une consultation est nécessaire ou si cela peut attendre l'ouverture de la clinique et vous donnera des instructions/recommandations sur ce que vous pouvez faire en attendant pour soulager votre animal.


lundi 26 février 2018

Résumé des gardes du mois de février 2018



Comme mes gardes du mois de février 2018 se sont terminées le 23, car je suis absente le reste du mois, voici le résumé mensuel des gardes, un peu en avance :

Deux petits nouveaux


Petite minette grise et tigrée très joueuse
La petite minette grise et tigrée est très joueuse, elle aime bien voler son jouet pour partir se cacher ensuite. C’était rigolo de la voir partir avec sa ficelle dans la bouche toute fière d’avoir réussi à me l’arracher des mains.
Minet à poils longs ultra attachant

Le chat à poils longs, magnifique, m’a été décrit comme très timide. J’ai remarqué qu’il n’était pas à l’aise quand j’étais debout à côté de lui (avec la même ficelle que pour sa copine), alors, je me suis assise sur le canapé pour jouer avec.
Quelle n’a pas été ma surprise de le voir arrêter de jouer et faire le tour de la table basse pour venir se mettre sur le canapé à côté de moi ! La première fois qu’il a fait ça, j’ai réussi à le caresser, mais c’était encore un moment timide, j'ai respecté et je l'ai laissé tranquille. Au fil de mes visites, j’allais directement m’installer sur le canapé et le dernier jour, j’ai eu droit à un moment très câlin. C’était magique ! Alors, il y a ces moments où je regrette que mes visites se terminent, mais comme je pense que je le reverrai lors d’une prochaine prestation, la tristesse est de courte durée.
C’est étonnant, le chat décrit comme le plus timide est celui qui a été le plus câlin et le moins craintif avec moi. La petite minette grise est toujours restée sur ses gardes, sauf avant le remplissage des gamelles, puis elle jouait un peu avec moi, et je ne la voyais plus après qu’elle m’ait piqué la ficelle. J’ai constaté qu’avec ces chats-là, cela se passait mieux lors d’une prestation suivante.

Petite minette noire et blanche


Encore une minette qui m’a été décrite comme très timide, mais avec laquelle le feeling a été immédiat, même durant la pré-visite. Sa famille était très étonnée. Ils m'ont demandé si j'avais des pouvoirs surnaturels....Honnêtement, je ne sais pas, c'est parfois très bizarre ! Cela ne s’explique pas, a priori, comme moi aussi je suis timide (mais je me soigne), ça doit aider ! Cette petite minette a eu ma visite 2x par jour, il était important qu’elle prenne son médicament le soir.

Les petites voisines


Ce sont des habituées, maintenant !
Petite rouquine qui crache quand on l'approche de trop près
Elle n’aime pas qu’on la touche, elle vient contrôler de loin que sa gamelle se remplisse. Elle vient manger et part s’installer dans la pièce voisine et surveille que sa petite copine est bien traitée.

Le chaton a bien grandi, mais il joue toujours !
Le chaton que j’avais gardé la dernière fois a grandi. Elle est ultra câline, je ne peux pas me déplacer dans son espace de vie sans qu’elle me suive. Je l’ai surnommée l’inspectrice des travaux finis parce qu’elle donnait l’impression de vouloir s’assurer que tout soit bien fait. Propreté de la litière, gamelles bien pleines et une fois que j’avais terminé les « corvées », elle se détendait pour un petit moment de jeu ou de câlins.

jeudi 15 février 2018

Les 5 ans d'adoption de Tigrette !

Tigrette le jour de son arrivée à la maison, le 15 février 2013

Anniversaire d'adoption

Aujourd'hui, le 15 février 2018 est une date importante pour moi !

Mes animaux et moi fêtons l'anniversaire d'adoption de Tigrette, il y a maintenant déjà 5 ans !

Elle est la première arrivée parmi les 4 pattes qui partagent maintenant ma vie.

En effet, après le décès de Missy (à l'âge de 16 ans), je m'étais dit que je ne reprendrais plus de chats de ma vie ! Le 27 janvier 2013, Missy avait décidé de partir rejoindre Gitan, que j'avais dû faire endormir 6 mois plus tôt.

A l'époque, je passais beaucoup de temps en Savoie, alors il était plus facile d'aller au refuge "Les Amis des Bêtes" de Aix-les-Bains pour voir si, par hasard, je pouvais trouver un nouveau chat. Mon ex-compagnon ne voulait pas de 2 chats (sinon j'aurais directement adopté le 2ème chat ce jour-là)....mais l'histoire en décidera autrement plus tard !

Je suis arrivée quelques minutes avant l'ouverture du refuge, j'ai attendu derrière les grilles, laissant la cage de transports dans ma voiture, n'étant pas sûre que j'allais trouver mon bonheur et ne sachant pas si j'étais déjà prête à ouvrir mon coeur à une nouvelle boule de poils.

Une fois entrée, j'ai expliqué à la réception que je venais pour adopter un chat. On m'a conduit dans une pièce située à l'étage où se trouvaient les chats destinés à vivre en appartement.

J'avais décidé d'adopter le chat qui me choisirait !

La bénévole du refuge m'a présenté tous les chats de la pièce, je me souviens qu'il y avait quelques rouquins sympas...mais venue de nulle part, une petite boule de poils est arrivée dans mes jambes pour me saluer. Je me suis baissée, je l'ai caressée, j'ai demandé si je pouvais la prendre dans mes bras. La bénévole semblait surprise, mais elle m'a répondu que oui et m'a présenté la minette qui avait 1 an et demi.

Tigrette avait une particularité, sa queue est très courte, l'on m'a expliqué qu'elle est née comme ça...du moins, elle a été trouvée comme ça. 

Tigrette sur le balco

Chatte des rues

Elle avait 1 an et demi, elle a été trouvée à l'âge de 3 mois sur un site de nourrissage de chats des rues qui était géré par l'une des bénévoles du refuge. Abandonnée avec son frère Tigrou. 

Ils ont été sevrés au refuge, car ils ne pouvaient pas être nés sur place, toutes les femelles ayant été stérilisées. La bénévole venait au refuge tous les jours pour s'en occuper. Alors, inévitablement, elle s'est attachée à eux. Elle les a adopté ensemble, mais comme elle avait déjà beaucoup de chats chez elle, Tigrette n'a pas été acceptée par l'une des minettes de la maisonnée qui faisait des pipis partout et surtout dans les lits (avec le recul, je me demande si ce n'est pas Tigrette qui était la coupable, car elle a cette fameuse tendance à confondre la couette avec le bac à litière, j'ai trouvé la solution, elle n'a pas accès aux chambres et tout va bien !).

La bénévole qui s'était occupée d'eux a pris la lourde décision de séparer la fratrie et de garder Tigrou, qui entre-temps, est décédé d'une maladie rénale. 

Tigrette avait fait son retour au refuge plus d'un an auparavant, mais la bénévole avait demandé à ce que Tigrette ne soit pas mise à l'adoption...puis quelques mois avant mon arrivée, elle avait pris la décision de la laisser se faire adopter. Sauf que Tigrette était encore un peu "sauvage" et ne se laissait pas approcher. D'où la surprise de la bénévole quand elle a vu Tigrette faire sa sérénade avec moi !

Je ne suis pas restée longtemps au refuge et je suis repartie avec Tigrette qui n'avait vécu qu'au refuge, finalement ! Elle ne connaissait pas la vie dans un appartement.

La minette qui m'avait choisie au refuge est arrivée à la maison tellement apeurée par son nouvel environnement qu'elle est partie se cacher derrière le canapé. A l'époque, j'avais un canapé d'angle, elle avait élu domicile au coin. Il a fallu que je passe des soirées à plat ventre sur le parquet à discuter avec elle, à lui passer ses gamelles et mettre une litière à proximité pour qu'elle puisse y aller pendant que j'avais le dos tourné.

Elle sursautait face à tous les bruits : vaisselle qui s'entrechoque, musique, aspirateur, télévision...

Un mois plus tard, je suis retournée au refuge, pensant qu'un ami à 4 pattes allait lui apporter du courage face à toute cette adversité. Winny est venu la rejoindre et l'a aidé à accepter son nouvel environnement. 
Winny est allé chercher Tigrette sous le canapé

Il lui aura fallu le temps d'un week-end pour que Tigrette accepte de sortir de sa cachette ! Et maintenant, 5 ans plus tard, c'est une minette bien dans ses pattounes qui vit ici entourée de ses amis à 4 pattes. C'est elle la cheffe de la maisonnée !

Depuis quelques mois, elle vient se mettre sur mes genoux pendant que je regarde la TV !

Photo prise le 15 février 2018 !



jeudi 1 février 2018

Résumé des gardes du mois de janvier 2018

Dans le courant du mois de janvier 2018, ce sont les gardes qui avaient commencé avant les fêtes de fin d'année 2017 qui se sont terminées :

La petite chatonne Bleu de Russie

La pauvre a dû faire face aux tempêtes Carmen et Eleanor pendant que sa famille était partie en vacances. Elle a surmonté ses craintes avec bravoure et j'ai fait mon possible pour la consoler pendant que j'étais présente sur place. Nous avons fait des parties de jeu, des câlins pour l'occuper. J'ai beaucoup aimé m'occuper d'elle !

La petite chatonne Bleu de Russie


Le papy

C'est désormais un habitué, je l'ai gardé pendant les fêtes. C'est un chat très sympa, mais je les aime tous mes petits protégés !


Le papy


Chat cambriolé
Comme vous avez pu lire dans mon précédent article, j'ai aussi gardé un chat qui a reçu la visite de cambrioleurs. Pour préserver son anonymat, je ne mettrai pas de photos ici. Heureusement, les voleurs ne lui ont rien fait, c'est pour moi ce qui compte le plus.



EnregistrerEnregistrer